L’effervescence de NeoCon 2016

Un autre NeoCon est maintenant derrière nous, mais je me sens encore exaltée. Qui sait, c’est peut-être l’effet du prosecco ou alors de toute l’inspiration. En effet, chaque entreprise présente à NeoCon ses meilleures et plus récentes créations. Les mois de préparation donnent ainsi naissance à trois journées palpitantes où soirées cocktails, pieds endoloris et, surtout, designs fabuleux semblent régner sans fin (plutôt génial, non?).

Les temps forts de Neocon 2016

En tête de ma liste annuelle de coups de cœur figure la salle d’exposition de Maharam. L’entreprise s’est comme chaque année montrée à la hauteur, notamment avec un avant-goût de sa collection de cuirs et de peaux qu’elle lancera plus tard cette année. De doux suèdes aux couleurs des plus alléchantes accompagnaient çà et là des motifs tissés, dans un agencement vous obligeant presque à toucher chaque morceau de tissu exposé.

Du mobilier très fonctionnel

La tendance de design au mobilier adaptable observée à Milan il y a deux ans est toujours présente dans le milieu de travail : tout est maintenant contrôlé par l’utilisateur au moyen d’un simple bouton. La possibilité de réhausser ou d’abaisser les postes de travail permet à chacun de travailler à son propre niveau (littéralement). Comme l’espace se fait de plus en plus restreint, les solutions n’ont d’autre choix que d’être ingénieuses et polyvalentes. La fonctionnalité et la forme ne font maintenant plus qu’un, sans retour en arrière possible.

Rockwell Unscripted by Knoll

Rockwell Unscripted par Knoll. Photos de Knoll.

La modularité est essentielle pour que l’utilisateur puisse s’exprimer. Imaginez des murs mobiles aux fonctions acoustiques, des sièges empilables à diverses fins et des tables (avec poignées!) assez légères pour être soulevées et déplacées sans peine. Imaginez des cloisons qui servent également de rangement dissimulé et des coins douillets qui peuvent se transformer en zones de collaboration. Je parle ici de la collection Rockwell Unscripted de Knoll. Créée avec David Rockwell, elle a renforcé cette tendance. D’ailleurs, les décors novateurs conçus par Rockwell pour les théâtres de Broadway ont non seulement inspiré la collection, mais aussi valu au designer un prix Tony il y a moins de deux semaines. C’est ce qu’on appelle un design interdisciplinaire (wow!).

BuzziSpace a pour sa part lancé quelques produits de bureau amusants, dont une plateforme d’équilibre inversée qui permet de parfaire son agilité durant les interminables conférences téléphoniques. Par ailleurs, un jeu modulaire pour adultes destiné au bureau a diverti les participants durant l’événement. Si ce n’était de ma peur d’érafler ma toute nouvelle paire de Camper, je me serais hissée jusqu’au sommet sans hésiter.

Quoi de neuf niveau couleur ?

Je me passionne encore pour les palettes de couleurs monochromes qui regroupent des textures, des motifs et des matériaux variés en ensembles de couleurs coordonnées simples. Peut-être suis-je tout bonnement folle de joie à l’idée que ma théorie de la couleur se concrétise enfin après des années, mais j’ai l’impression de voir ces palettes partout – chez des entreprises comme Vitra, West Elm Workspace, BuzziSpace et Steelcase, sans oublier sur le compte Instagram de commerces retail et de petites entreprises. Est-ce possible que l’année de TOUTES les couleurs soit finalement arrivée? Certaines couleurs continuent tout de même de se démarquer : les clémentine, tomate et tangerine, ainsi que toutes les nuances entre les trois, font encore fureur; et les doux tissus d’ameublement aux teintes pastel jumelés au noyer et à l’ébène restent tendance vu l’obsession persistante pour le design moderne du milieu du siècle.

Laissez-vous inspirer par notre page Pinterest, et rendez-vous à Chicago à la même période l’an prochain.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés

Chaîne d’approvisionnement et pollution plastique des océans

5 septembre, 2018

L’effet Attenborough. Renverser la tendance sur les plastiques. L’engagement vis-à-vis du plastique. Appelez ça comme vous voulez, notre sensibilisation à la pollution plastique des océans et à leur impact négatif sur le monde dans lequel nous vivons n’a jamais été aussi forte.

Comment les +Positive Spaces peuvent créer une planète plus saine

26 novembre, 2018

Un espace construit peut-il avoir un impact positif sur ceux qui l’occupent, mais aussi sur son environnement ? Nous pensons que la réponse est oui. Dans les constructions du passé, l’espace était considéré essentiellement en termes de fonction et d’esthétique. À mesure que les procédés de construction ont évolué, il est devenu évident que certains choix de produit, de conception et de développement avaient un impact négatif sur l’environnement (et dans de nombreux cas, sur le bien-être de ceux qui occupaient l’espace).