Bien-être

8 juin, 2020

Retour vers les bureaux du futur

L’épidémie de COVID-19 représente un tel changement qu’elle nous oblige tous à expérimenter, tant sur le plan personnel que professionnel. Finalement, beaucoup de choses pourront revenir à une “normalité” telle que nous la connaissions mais certaines expériences déclencheront un changement permanent.
Alors que beaucoup de pays prennent des mesures provisoires pour sortir de la période de confinement, nous imaginons 10 répercussions possibles plus durables sur la vie au bureau et la qualité de vie au travail.
Ces propositions sont plus à prendre comme des pistes de réflexion que comme de véritables prédictions.

18 mai, 2020

Des conseils pour l’entretien des sols

Alors que nous imaginons de nouvelles façons de travailler, la création d’espaces sûrs, hygiéniques et bien entretenus sera une priorité clé pour les entreprises à l’avenir. C’est en répondant aux préoccupations et aux besoins des utilisateurs des espaces de travail que nous pourrons adapter ces espaces dès maintenant pour permettre aux équipes de réussir demain.
Chez Interface, nous portons bien entendu une attention particulière aux sols qui revêtent les espaces de travail. Les revêtements de sols, contrairement à d’autres surfaces telles que les meubles de bureau, les interrupteurs d’éclairage et les poignées de porte, présentent moins de risques d’exposition au COVID-19 et à d’autres maladies transmissibles car ils ne sont pas régulièrement touchés par la main de l’homme.
Cependant, il est naturel que de nombreuses entreprises souhaitent prendre des précautions supplémentaires dans le cadre de leurs plans de réouverture de bureaux et des espaces commerciaux.

14 mai, 2020

Le design biophilique peut-il améliorer le bien-être émotionnel?

Dans un monde post-COVID-19, le bien-être émotionnel va devenir plus important que jamais.
Peu importe à quoi ressembleront nos espaces bâtis à l’avenir, il est logique que nous réfléchissions davantage à leur influence psychologique. Dans les domaines de la conception biophilique et de la psychologie de l’environnement, il existe de plus en plus de recherches qui identifient comment la conception de nos espaces de vie peut influer sur notre bien-être global.
Étant donné que nous passons la majorité de notre vie à l’intérieur, pouvons-nous utiliser cette recherche pour soutenir le bien-être émotionnel ?

9 avril, 2020

7 mythes sur le développement durable

L’activité humaine, connue sous le nom d’ère Anthropocène, est ce qui a perturbé le cycle du carbone au cours des dernières années. Mais nous avons encore la possibilité de changer cela en faisant des choix faibles en émissions carbone, en protégeant nos puits de carbone naturels – tels que les forêts – et en arrêtant la combustion d’énergies fossiles. L’horloge tourne cependant, le GIEC a déclaré que 2030 sera le point de non-retour si nous n’agissons pas maintenant.

4 février, 2020

La biophilie, tendance de fond

« Dans les villes, dans nos têtes, dans nos assiettes : l’envie de se reconnecter au vivant se lit partout. Enjeu environnemental, mais aussi de bien-être, elle nous force aujourd’hui à repenser nos espaces de travail en les connectant davantage à la nature. »
Dans un article paru en janvier 2020 sur l’ADN , la journaliste Margaux Dussert met en avant les liens entre qualité de vie au travail et présence de la nature dans les espaces professionnels.
Margaux Dussert cite notamment le biologiste Edward O. Wilson qui affirmait en 1984 que « la nature ne doit pas être un accessoire, mais un point de départ lorsque l’on pense nos lieux de vie et de travail. »

5 décembre, 2019

Comment concilier bien-être, modularité et environnement dans les espaces de travail?

La révolution numérique a eu un impact considérable sur les habitudes professionnelles et continue de bouleverser notre rapport au temps et aux lieux de travail. La digitalisation des entreprises a une influence certaine sur la façon dont les espaces de travail doivent être conçus pour apporter bien-être, efficacité, souplesse et confort au quotidien tout en favorisant le travail d’équipe.
Ces thèmes étaient au centre d’une table-ronde organisée par le magazine D’Architectures et réunissant 5 acteurs importants de l’aménagement des bureaux dans les espaces parisiens d’Interface.

26 août, 2019

Les français & le rangement des bureaux

Au cours de leur vie, les Français passent en moyenne 99 117 heures sur leur lieu de travail, on comprend dès lors l’importance que peut avoir l’aménagement des espaces de travail sur la vie de leurs usagers. Entre lieu partagé avec des collègues et espace personnel, les bureaux ont une influence certaine sur la qualité de vie au travail.
Interface France, associé à l’Institut de sondage Toluna, a interrogé les français sur leurs perceptions et habitudes de rangement de leurs espaces de travail.

12 août, 2019

Les premiers bureaux WELL Gold à Paris

Il était important pour nous de réussir à évaluer la qualité de vie dans nos bureaux et c’est tout naturellement que nous avons souhaité dès le départ faire certifier ces espaces par le WELL Building Standard, la certification internationale de l’immobilier qui fait référence en matière de qualité de vie et d’aménagement des espaces. Nous sommes aujourd’hui très fiers d’annoncer la certification WELL GOLD (New and existing interiors) pour ses espaces parisiens situés dans l’immeuble Opus.

25 avril, 2019

Design biophilique et sentiment d’appartenance à une communauté

Selon Oliver Heath, il existe trois types de communautés. « Les communautés relationnelles sont les liens sociaux entre les personnes au sein d’une organisation ou d’une équipe, mais aussi dans les cercles de relations. Il existe aussi des communautés géographiques : il s’agit du lien physique entre les personnes dans un pays, une ville, un quartier ou un bâtiment. Pour finir, on distingue des communautés écologiques : il s’agit du lien environnemental entre les personnes, les lieux et la nature, par exemple dans un parc où les gens se réunissent. Avec le design biophilique, vous pouvez avoir un impact positif sur toutes ces communautés. »

20 mars, 2019

Planter des arbres pour enrayer le réchauffement climatique

Thomas Crowther et son équipe de chercheurs ont ainsi imaginé une façon d’enrayer la marche du réchauffement climatique grâce aux arbres. En l’attente d’une publication officielle, les conclusions d’une nouvelle étude ont été présentées lors de la réunion de l’Association américaine pour le progrès de la science (AAAS) à Washington, rapporte The Independent. Ils proposent de planter 1,2 milliards d’arbres pour réduire les émissions de CO2.
Leur ambitieuse analyse suggère qu’une restauration massive des forêts à travers le monde pourrait annuler une décennie d’émissions en aspirant le dioxyde de carbone et être ainsi plus efficace que toutes les solutions déjà envisagées.