La biophilie, tendance de fond

La nature nous émerveille, nous influence chaque jour, elle est au centre de nos attentions et l’une nos principales sources d’inspiration. Préserver notre environnement est notre priorité chez Interface et ce depuis maintenant plus de 20 ans.

Ces dernières années, nous avons apporté une attention particulière à mettre en avant cette relation qui nous lie à la nature et souhaité renforcer les liens entre les éléments naturels et les produits que nous créons. Nous avons pris conscience que ce lien aux éléments naturel permet d’améliorer les environnements de travail et leur qualité de vie pour les occupants en créant des espaces où l’on peut plus facilement s’épanouir.

Ce design biophilique est loin d’être une mode passagère: il porte en lui l’amour du vivant et a pour mission de concevoir des espaces et des objets favorisant le lien aux éléments naturels (lumière naturelle, eau, éléments organiques et minéraux…) .

En 2014, le cabinet Terrapin Bright Green auquel nous nous sommes associés publiait une étude qui mettait en relief 14 principes du design biophilique.

Ce rapport catégorisait les différents liens entre l’Homme et les éléments naturels. Les principes développés peuvent être de trois natures différentes : la nature dans l’espace , les analogies naturelles et la nature de l’espace.

La biophilie au bureau : une tendance pérenne

« Dans les villes, dans nos têtes, dans nos assiettes : l’envie de se reconnecter au vivant se lit partout. Enjeu environnemental, mais aussi de bien-être, elle nous force aujourd’hui à repenser nos espaces de travail en les connectant davantage à la nature. »

Dans un article paru en janvier 2020 sur l’ADN , la journaliste Margaux Dussert met en avant les liens entre qualité de vie au travail et présence de la nature dans les espaces professionnels.

Margaux Dussert cite notamment le biologiste Edward O. Wilson qui affirmait en 1984 que « la nature ne doit pas être un accessoire, mais un point de départ lorsque l’on pense nos lieux de vie et de travail. »

Dans son article, la journaliste cite également notre étude Human Spaces:

« Explorant les liens entre bien-être psychologique, environnement de travail et attentes des salariés, une étude internationale démontrait en 2015 les bienfaits de la nature sur le moral des troupes. On y apprenait que les personnes ayant travaillé au contact d’éléments naturels avaient vu leur bien-être augmenter de 15 %, leur productivité de 6 % et leur créativité de 15%. »

Les différents niveaux de design biophilique

Il existe une corrélation directe entre une conception intelligente de l’espace de travail et l’amélioration du bien-être et de la performance des employés. Même des changements simples destinés à incorporer la nature au lieu de travail peuvent avoir un énorme impact sur la façon dont les employés se sentent quand ils viennent au travail et avoir une nette influence sur leur niveau de bien-être, de créativité et de productivité.

Intégrer les principes du design biophilique à la conception des espaces de travail peut se faire à plusieurs niveaux et pour des coût qui peuvent largement varier.

« Et si votre bureau n’a pas de vue sur des jardins, pas de panique ! L’introduction de liens symboliques rappelant la nature peut déjà avoir un effet direct sur le bien-être des salariés. Un aménagement des bureaux inspiré de la nature sera déjà bénéfique. »

Dans un billet intitulé « Pourquoi il vous faut absolument des plantes vertes au bureau » (Les Echos Start), Maxime Baffert et Timothée Jochum, co-fondateurs de l’entreprise Bluedigo (vente de fournitures de bureau et mobiliers éco-responsables) pointent notamment l’impact positif des plantes vertes dans les bureaux.

Des plantes pour faire communauté

Dans une interview pour notre blog , le designer Oliver Heath, grand partisan et promoteur du design biophilique, nous donnait un autre exemple tiré de l’expérience de sa propre agence de design et architecture : « Nous nous occupons collectivement d’une quarantaine de plantes. Notre bureau est toujours différent grâce à elles. Elles poussent, réagissent à la lumière du soleil et suivent le mouvement du vent. Les plantes ont besoin d’eau et d’entretien, de sorte que les employés se sentent vraiment impliqués. Quand des gens viennent nous rendre visite, ils sont ravis de voir toute cette végétation. L’important, ce ne sont pas tant les plantes à proprement parler, mais la dynamique de l’endroit. Vous pouvez aussi, par exemple, utiliser des matériaux qui changent d’aspect au fil du temps. »

D’ici à 2050, plus de 66% de l’humanité vivra en ville . Nous consacrons déjà environ 11 heures par jour à la technologie et passons jusqu’à 93% de notre temps dans des espaces intérieurs. Il est donc aujourd’hui vital pour notre santé et notre bien-être de penser en profondeur notre essentiel lien à la nature. Le design biophilique peut largement nous y aider !

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à télécharger notre guide sur le design biophilique pour vous aider à créer des espaces de travail positifs.

 

|

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés

Comment concilier bien-être, modularité et environnement dans les espaces de travail?

5 décembre, 2019

La révolution numérique a eu un impact considérable sur les habitudes professionnelles et continue de bouleverser notre rapport au temps et aux lieux de travail. La digitalisation des entreprises a une influence certaine sur la façon dont les espaces de travail doivent être conçus pour apporter bien-être, efficacité, souplesse et confort au quotidien tout en favorisant le travail d’équipe.
Ces thèmes étaient au centre d’une table-ronde organisée par le magazine D’Architectures et réunissant 5 acteurs importants de l’aménagement des bureaux dans les espaces parisiens d’Interface.

Les premiers bureaux WELL Gold à Paris

12 août, 2019

Il était important pour nous de réussir à évaluer la qualité de vie dans nos bureaux et c’est tout naturellement que nous avons souhaité dès le départ faire certifier ces espaces par le WELL Building Standard, la certification internationale de l’immobilier qui fait référence en matière de qualité de vie et d’aménagement des espaces. Nous sommes aujourd’hui très fiers d’annoncer la certification WELL GOLD (New and existing interiors) pour ses espaces parisiens situés dans l’immeuble Opus.