La maison recyclée de Labor 13

Réussir à imaginer des solutions pour lutter contre le changement climatique demande un esprit innovant, inventif et un sens de la responsabilité. « Faire du neuf avec du vieux » est la réponse de l’agence d’architecture tchèque Labor 13 qui a construit une maison faite de 100% de matériaux recyclés.

 

Bâtie sur des fondations historiques

La ville de Verneřice est située à 65 kilomètres au nord de Prague, dans une région où a débuté l’industrie textile pendant la monarchie des Habsbourgs. Dans ce paysage valloné, la maison a été bâtie pour être un exemple d’architecture durable et écologique.
Sur ce site se tenait un vieux bâtiment de ferme qui a été intégré au nouveau projet. Les vieilles pierres de la ferme rappelle l’histoire du lieu et protège des aléas de la météo.

La vie de campagne à l’intérieur

5 larges entrées avec des doubles baies vitrées peuvent être totalement ouvertes ce qui rend possible une connexion totale entre extérieur et intérieur, entre nature et architecture. Ces ouvertures ouvrent sur un potager généreux planté par les résidents. Le design intérieur est modeste et simple – suivant la philosophie du « less is more » – tout en restant très confortable et inondé de lumière.

Une architecture durable

Le but était de garder les coût de construction les plus bas possibles et d’utiliser des matériaux écologique et régionaux. Par ailleurs, un système électrique photovoltaïque a été installé ainsi qu’un puits pour l’eau douce et une station d’épuration écologique pour le nettoyage des eaux usées.
En conséquence, la maison recyclée est presque sans émissions et, grâce à l’utilisation de matériaux anciens et recyclés, extrêmement durable. Le bureau d’architecture Labor 13 a créé cette maison non seulement comme un bâtiment résidentiel, mais aussi comme un espace expérimental pour le développement de futurs bâtiments neutres en carbone avec des produits neutres en carbone utilisés dans le cadre de la construction.

 

Les larges baies vitrées peuvent être ouvertes complètement. © Labor 13

À travers ces ouvertures, intérieur et extérieur peuvent être totalement connectés . © Labor 13

© Labor 13

Les murs d’un vieux bâtiment de ferme entourent la nouvelle maison. © Labor 13

© Labor 13

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés

Créer en s’inspirant de la nature

10 mai, 2020

Pour les designers, architectes et ingénieurs, les sources de créativité sont très variées, mais s’il y a bien une source d’inspiration qui semble inépuisable, c’est la nature : végétaux, animaux, écosystèmes ou minéraux constituent de formidables ressources pour innover.
Encore faut-il réussir à trouver des méthodologies adaptées pour transposer les principes dits naturels à l’innovation et c’est là bien l’enjeu du biomimétisme qui pourrait être un allié d’importance pour empêcher le climat de s’emballer au-delà de 2°C.

La biophilie, tendance de fond

4 février, 2020

« Dans les villes, dans nos têtes, dans nos assiettes : l’envie de se reconnecter au vivant se lit partout. Enjeu environnemental, mais aussi de bien-être, elle nous force aujourd’hui à repenser nos espaces de travail en les connectant davantage à la nature. »
Dans un article paru en janvier 2020 sur l’ADN , la journaliste Margaux Dussert met en avant les liens entre qualité de vie au travail et présence de la nature dans les espaces professionnels.
Margaux Dussert cite notamment le biologiste Edward O. Wilson qui affirmait en 1984 que « la nature ne doit pas être un accessoire, mais un point de départ lorsque l’on pense nos lieux de vie et de travail. »