Petit espace, grande différence

Qui a dit qu’un petit espace ne pouvait pas faire une grande différence? La ville d’Akron, en Ohio, surnommée la « capitale mondiale du caoutchouc », trouve en son centre-ville l’ancien complexe de BF Goodrich – un rappel de ce qui était, en 1871, une usine en plein essor. C’est dans les bâtiments restants de ce complexe historique que GPD Group, une firme interdisciplinaire d’architecture et d’ingénierie, a décidé d’établir son siège social en 1988. Depuis, la réutilisation des 90 000 pieds carrés du complexe et leur adaptation continue aux nombreux besoins de la firme ont fait naître de nouvelles occasions de design.

La portée du design

Dernièrement, nous avons eu à réaménager un petit espace de 280 mètres carrés pour notre service de marketing, pilier de nos 12 bureaux à l’échelle nationale. L’entreprise suit déjà des normes de design bien établies : une palette de gris et de mauves, doublée de murs angulaires pour l’orientation visuelle. Grâce à elles, nul doute, les employés et les clients savent qu’ils sont chez GPD. Ce design est d’ailleurs particulièrement efficace lorsque nos bureaux n’occupent qu’une partie d’un immeuble.

GPD Group

L’équipe de GPD Group a conçu un espace plus créatif et ouvert pour son service de marketing, tout en respectant les normes de design et les couleurs caractéristiques (gris et mauve) de l’entreprise.

Ainsi, le respect de ces normes était primordial dans la mission que nous avait confiée le président de l’entreprise : évaluer les besoins actuels en matière d’espace de travail, puis proposer un environnement plus créatif et plus ouvert. En tant que designer de l’équipe, j’ai contribué à transformer l’espace sombre et isolé en un espace ouvert intégrant meubles multifonctionnels et finis au goût du jour.

Travailler dans un petit espace

Nous avons mis à profit l’espace limité pour changer la perception qu’avait notre entreprise d’un environnement de travail moderne. Notre design devait inclure six éléments essentiels : des bureaux fermés, une salle de conférence, des postes de travail, une zone de production, un espace collaboratif polyvalent et une kitchenette.

Se mettre au travail

Nous avons d’abord supprimé les murs pour ériger des panneaux de verre laissant la lumière naturelle inonder l’espace. Nous avons regroupé les bureaux fermés le long du couloir pour que leurs façades vitrées délimitent l’espace ouvert. Puisque les bureaux et les postes de travail sont plus petits que ceux habituellement utilisés par GPD, nous avons opté pour un mobilier multifonctionnel qui maximise l’espace de rangement et la surface de travail.

 

GPD Group


Faire entrer la lumière naturelle, mettre en valeur de belles vues et utiliser des matériaux rappelant la nature, comme les lames Skinny Planks Nature humaine d’Interface : voilà sur quoi reposait la vision pour cet espace.

De plus, nous avons équipé le grand espace collaboratif de divers types de sièges et d’énormes tableaux blancs magnétiques mobiles pour favoriser la tenue de réunions créatives impromptues. Comme les besoins de chaque employé varient énormément, nous avons choisi des matériaux et des meubles polyvalents. Les finis et le mobilier que nous avons utilisés diffèrent par ailleurs de nos normes nationales : les postes de travail ouverts offrent amplement des surfaces de travail et bon nombre de classeurs, mobiles et fixes, qui sont dotés d’un dessus rembourré et peuvent donc servir tant de siège que de rangement – une double fonction propice aux réunions imprévues.

“ « J’ai vu toute une différence entre les réunions dans l’ancien espace aux allures de salle de classe et celles dans le nouvel espace collaboratif […]. Les gens sont plus détendus; ils sont moins sur leur garde et parlent plus librement. » – Darrin Kotecki, président de GPD Group

Inspirer la créativité

Notre source d’inspiration? La liberté avec laquelle les idées naissent dans un espace ouvert et la réponse du corps et de l’esprit à la nature. Faire entrer la lumière naturelle, mettre en valeur de belles vues et utiliser des matériaux rappelant la nature : voilà sur quoi reposait notre vision pour cet espace. Le confort des employés en tête, nous avons puisé dans des études sur l’ergonomie, la biophilie et le bien-être au travail.

Le tout se combine pour créer un environnement ouvert où chacun peut laisser libre cours à sa créativité, seul ou en groupe.

GPD Group


Avant et après : La combinaison de finitions et de meubles au goût du jour permet de montrer aux employés, à la direction et aux clients de GPD Group comment créer des espaces de travail sains et fonctionnels.

Presque toutes les surfaces, qu’elles soient horizontales ou verticales, peuvent servir lors du travail individuel ou d’équipe pour accrocher des esquisses, dessiner des concepts ou discuter de designs. Des plus ergonomiques, les postes de travail sont dotés de tables à position assise ou debout, de bras articulés pour moniteurs, de lampes de travail et de fauteuils. Certains meubles sont même mobiles, ce qui permet leur adaptation aux besoins individuels, mais aussi leur combinaison en un tour de main pour toute tâche de groupe. Dans les bureaux fermés, toutes les surfaces ont leur utilité, pour un maximum d’efficacité et de polyvalence. En effet, le système de mobilier met à profit chaque surface verticale et horizontale pour créer des bureaux ultra-efficaces. Quant à lui, le système de murs mobiles permet de maximiser l’espace : certaines sections peuvent servir de tableaux blancs magnétiques, d’autres de murs à post-its. De plus, les sections peuvent être réorganisées en un rien de temps.

Résultats

Dès les premiers mois, les employés ont remarqué que le nouvel espace offrait une expérience complètement différente de celle d’avant. Toutefois, ils avaient quelques craintes : l’espace serait trop ouvert pour leur permettre de se concentrer sur leurs tâches pendant que d’autres tiendraient une réunion, ou encore les nombreuses surfaces vitrées seraient source de distractions et ne leur donneraient pas assez d’intimité. Un des employés trouvait même que la lumière naturelle était trop présente, ce qui serait incompatible avec l’utilisation des technologies. .

GPD Group

Plan du nouvel espace de 3 000 pieds carrés du service de marketing de GPD Group.

La plupart, voire la totalité de ces craintes ne se sont jamais matérialisées, même après des mois à travailler dans le nouvel espace. En fait, l’ambiance est plus dynamique et plus propice aux nouvelles idées créatrices – exactement ce que nous visions. .

« Il est maintenant plus simple de communiquer avec les autres, puisqu’on peut les voir et les entendre de notre chaise. Comme les espaces collaboratifs sont plus nombreux, il est facile de se réunir sur un coup de tête pour discuter. » – Maria Krause, coordonnatrice du marketing

Ce qu’il faut retenir de ce projet

Chaque élément du design, que ce soit une finition ou un meuble, a joué un rôle important dans la création d’un espace aussi fonctionnel et inspirant que possible. Grâce à des produits et à des matériaux bien conçus, l’intérieur nourrit l’inspiration. Par ailleurs, la combinaison de finitions et de meubles au goût du jour nous a permis de montrer aux employés, à la direction et aux clients comment créer des espaces de travail sains et fonctionnels. L’équipe de design a su répondre aux besoins et respecter les exigences du service de marketing, ce qui a abouti à une ambiance et à un environnement de travail améliorés. Même si l’espace du service de marketing diffère en partie des autres espaces de GPD Group, il reprend tout de même des couleurs, des angles et des éléments de design semblables à ceux qui sont caractéristiques de l’entreprise. Toutes les normes ont été respectées, mais aussi mises à jour pour refléter l’ouverture et la modernité. « C’est génial! Il est bien plus agréable d’être créatif dans un environnement qui favorise la créativité et l’excellence. » – Mike Morrison, directeur du marketing

En raison de leur succès – des points de vue esthétique et fonctionnel –, de nombreuses caractéristiques du design seront utilisées dans d’autres bureaux. L’espace renouvelé du bureau d’Akron servira maintenant de vitrine auprès des clients potentiels.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés

Design biophilique et sentiment d’appartenance à une communauté

25 avril, 2019

Selon Oliver Heath, il existe trois types de communautés. « Les communautés relationnelles sont les liens sociaux entre les personnes au sein d’une organisation ou d’une équipe, mais aussi dans les cercles de relations. Il existe aussi des communautés géographiques : il s’agit du lien physique entre les personnes dans un pays, une ville, un quartier ou un bâtiment. Pour finir, on distingue des communautés écologiques : il s’agit du lien environnemental entre les personnes, les lieux et la nature, par exemple dans un parc où les gens se réunissent. Avec le design biophilique, vous pouvez avoir un impact positif sur toutes ces communautés. »