7 mythes sur le développement durable

La quantité de carbone dans l’atmosphère reste toujours la même :

En fait, cela a changé. L’activité humaine, connue sous le nom d’ère Anthropocène, est ce qui a perturbé le cycle du carbone au cours des dernières années. Mais nous avons encore la possibilité de changer cela en faisant des choix faibles en émissions carbone, en protégeant nos puits de carbone naturels – tels que les forêts – et en arrêtant la combustion d’énergies fossiles. L’horloge tourne cependant, le GIEC a déclaré que 2030 sera le point de non-retour si nous n’agissons pas maintenant.

forest

La compensation carbone n’est que du greenwashing :

Les fabricants doivent sans cesse chercher à réduire les émissions de carbone tout au long du cycle de vie de leurs produits. Mais la compensation carbone a aussi un rôle à jouer, si cela est fait de manière responsable. Les compensations ne doivent être utilisées que pour lutter contre les émissions les plus difficiles à réduire ou à éliminer. Vous devriez toujours poser des questions sur la façon dont un fournisseur réduit l’empreinte carbone de ses produits.

wind turbines

Être éco-responsable affecte les bénéfices d’une entreprise :

Cela était peut-être vrai dans le passé, mais ce n’est plus le cas. Lorsque Interface a commencé son parcours environnemental, le cours de notre action a chuté, mais cela nous a également poussé à devenir à la fois une marque éco-responsable et le leader de notre marché. Et nous ne sommes pas les seuls. L’année dernière, Unilever a annoncé que ses marques les plus environnementales montraient une croissance beaucoup plus rapide que d’autres secteurs de leur entreprise. De plus, l’aspect développement durable est une préoccupation de plus en plus clé pour les investisseurs.

mountain

Seuls de grands changements font une réelle différence :

Vous vous souvenez du dicton « Les petits ruisseaux font les grandes rivières » ? Et bien, nous pouvons tous jouer un rôle dans la lutte contre le réchauffement climatique. Prenez le débat autour des emballages en plastique, ce sont des individus qui ont fait notamment pression sur les supermarchés et la restauration rapide pour qu’ils réagissent. Il existe également des actions communautaires vraiment efficaces ; Par exemple l’engagement contre le plastique de Surfrider Foundation ou des individus menant des mouvements comme Ella Daish, Lizzie Carr et Martin Dorey.

sea

Il faut choisir entre bien-être ou avoir un engagement éco-responsable :

Pas du tout, pourquoi ne feriez-vous pas les deux ? Nous aspirons à créer des lieux inspirants, productifs et bons pour la planète. Cela se fait en fabriquant des produits esthétiques, en connectant les gens avec la nature et en luttant contre le réchauffement climatique.

bike

Les produits de construction sont toujours des émetteurs de carbone :

Il est exact que les bâtiments et les matériaux ont été associés à la production d’émissions de carbone – que ce soient les émissions de carbone produites pendant leur utilisation (carbone opérationnel) ou celles liées à leur création (carbone incorporé). Mais nous commençons à voir des bâtiments qui peuvent réellement aider à réduire les émissions tels que la centrale de Brattørkaia (Norvège) et conçue par Snohetta. Elle produit deux fois plus d’électricité qu’elle n’en consomme quotidiennement et fournira de l’énergie renouvelable pour elle-même, les bâtiments environnants et pour le transport électrique de la ville.

Nous ne pouvons aborder qu’une seule chose à la fois :

Nous avons besoin d’une approche systémique pour inverser le réchauffement climatique, ce qui signifie considérer tout, de la nourriture à la construction en passant par les choix de transport. Bien que les statistiques varient sur les industries qui causent le plus de dégâts, la clé est de comprendre les connexions, quels aspects vous pouvez influencer et commencer à apporter des modifications dès maintenant.

roads

Cet article a initialement été publié par Jon Khoo pour la revue Mix Interiors à découvrir ici.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés

Spécialiste des dalles de moquettes et… pionnier de l’économie circulaire

18 novembre, 2019

« Il y a toujours une solution », aime-t-on répéter chez Interface : depuis le lancement de Mission zero, les innovations se sont succédé à un rythme soutenu, et ce pour toutes les composantes du produit. Quant à la stratégie d’innovation d’Interface, elle repose sur deux intuitions remarquables : la première est le lien que l’entreprise fera d’emblée entre innovation et design, dans une approche décrite par la pionnière du biomimétisme Janine Benyus.

Atteindre des objectifs impossibles pour une planète meilleure

28 octobre, 2019

S’il fallait citer une entreprise ayant connu d’énormes transformations environnementales au cours des 25 dernières années, ce serait Interface. L’entreprise a tiré de nombreux enseignements au cours de son parcours, dont beaucoup figurent dans son dernier Rapport sur le développement durable. S’il y avait une leçon générale à en tirer pour le reste du monde, ce serait « comment fixer des objectifs ». Ray Anderson a fait quelque chose qu’aucun PDG n’avait fait avant lui.