Construction innovante: une façade qui absorbe le CO2

L’augmentation du volume de carbone dans l’atmosphère est une des raisons du réchauffement climatique. L’agence d’architecture et paysagisme ecoLogicStudio, basée à Londres, a développé -en collaboration avec une initiative de l’Union Européenne pour les innovations climatiques- un système qui utilise les capacités d’absorption de CO2 des algues.

Les algues extraient le carbone de l’atmosphère, le stockent et le transforment en oxygène par photosynthèse. Cette innovation a été présentée lors du Climate Innovation Summit 2018 à Dublin, où la façade du bâtiment Printworks était partiellement recouverte par un rideau d’algues. La structure se compose de plusieurs modules d’environ deux sur sept mètres en bioplastiques, qui sont striés avec des bandes d’algues.

Dès que l’air urbain non filtré entre par le bas du rideau, les molécules de carbone mais aussi d’autres polluants sont absorbés, stockés et filtrés par les microalgues. La forme courbée des bandes optimise le processus de séparation du carbone. La photosynthèse crée alors du glucose et de l’oxygène et la libère dans l’atmosphère. Les algues peuvent ensuite être utilisées comme biomasse, par exemple pour fabriquer de nouveaux bioplastiques. Environ un kilogramme de carbone peut être stocké par jour, ce qui correspond à peu près à la même capacité d’absorption de carbone que vingt arbres.

Le rideau d’algues doit être appliqué sur les bâtiments neufs et existants et fonctionne simultanément comme protection solaire, produisant une faible lueur due à la bioluminescence des algues. En outre, la biomasse peut être transformée en bioplastiques, mais aussi en carburant, en engrais ou en additif alimentaire.

Chez Interface, notre réponse à l’augmentation de la quantité de carbone dans l’atmosphère est notre mission Climate Take Back. Utiliser le carbone comme une ressource pour créer un climat propice à la vie est une de nos préoccupations majeures.

Crédit photos: Synthetica

 

© A project by ecoLogicStudio: Marco Poletto and Claudia Pasquero (London, UK)

© A project by ecoLogicStudio: Marco Poletto and Claudia Pasquero (London, UK)

© A project by ecoLogicStudio: Marco Poletto and Claudia Pasquero (London, UK)

Der Algenvorhang umhüllt das Printworks-Gebäude in Dublin. © A project by ecoLogicStudio: Marco Poletto and Claudia Pasquero (London, UK)

© A project by ecoLogicStudio: Marco Poletto and Claudia Pasquero (London, UK)

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés

Créer en s’inspirant de la nature

10 mai, 2020

Pour les designers, architectes et ingénieurs, les sources de créativité sont très variées, mais s’il y a bien une source d’inspiration qui semble inépuisable, c’est la nature : végétaux, animaux, écosystèmes ou minéraux constituent de formidables ressources pour innover.
Encore faut-il réussir à trouver des méthodologies adaptées pour transposer les principes dits naturels à l’innovation et c’est là bien l’enjeu du biomimétisme qui pourrait être un allié d’importance pour empêcher le climat de s’emballer au-delà de 2°C.