Créer des Positive spaces grâce au design biophilique

Dans le prolongement de notre guide  « Créer des +Positive spaces en utilisant le WELL Building Standard», nous avons rédigé un guide inspirant sur le thème du design biophilique (une conception qui réintroduit la nature dans l’environnement bâti) qui explique comment appliquer ces principes de manière créative et rentable. Dans ce guide :

  • Nous évoquons les travaux de recherche portant sur ce domaine
  • Nous expliquons pourquoi le design biophilique ne se résume pas à une simple considération esthétique, et dans quelle mesure il peut contribuer au bien-être dans divers environnements
  • Nous vous aidons à mieux comprendre ses bienfaits sur le plan humain et économique
  • Nous étayons notre démonstration par des arguments solides
  • Nous vous proposons une série de méthodes pratiques pour mettre en œuvre le design biophilique quel que soit votre budget
  • Nous vous présentons des exemples inspirants de projets biophiliques aussi bien pour les bureaux que pour l’hôtellerie

Étant donnés les nombreuses études appuyant cette philosophie de conception, il est important que nous trouvions des manières créatives de développer la mise en œuvre des principes du design biophilique et que nous les rendions accessibles financièrement, afin d’en augmenter la portée.

Voici un résumé du guide pour vous donner une idée plus précise de ce que vous y trouverez :

Qu’est-ce que le design biophilique ?

Le design biophilique offre des pistes pour créer des environnements bâtis en phase avec notre attirance innée pour la nature et les processus naturels (biophilie : « amour passionné de la vie et de tout ce qui est vivant » ), en partant de notre évolution et de notre survie en tant qu’espèce.

Pourquoi est-ce pertinent maintenant ?

Nous étayons nos arguments par des statistiques qui montrent pourquoi nous devons changer notre manière de concevoir les bâtiments dans lesquels nous passons une partie si importante de nos vies. Au Royaume-Uni par exemple, en 2015/2016, le stress a été responsable de 11,7 millions de journées de travail perdues. Nous devons donc nous interroger sur les raisons de ce phénomène, et y apporter des solutions.

Quelle est la pièce manquante ? Selon nous, il existe un lien entre notre perte de contact avec la nature et l’augmentation du niveau de stress, ainsi que de nombreux autres problèmes de santé.

Le design biophilique, preuves scientifiques à l’appui

Nous vous donnerons les bases pour comprendre des idées suivantes :

  • la théorie de la complémentarité vue ouverte / refuge 3
  • l’hypothèse de la savane 4
  • la théorie de la restauration de l’attention 5     
  • la théorie de la valence écologique 6
  • la théorie de l’espace bleu 7

Comment convaincre vos clients ?

Nous proposons un argumentaire que les architectes et les designers peuvent présenter à leurs clients en s’appuyant sur des études qui ne peuvent être ignorées. Dans les écoles par exemple, optimiser l’exposition à la lumière du jour suffit à augmenter la vitesse d’apprentissage de 20 à 26 %. Par ailleurs, l’inclusion d’éléments vivants ou de vues sur la nature dans un environnement de bureau peut augmenter le bien-être de 15 %, la productivité de 6 % et la créativité de 15 %. Déjà convaincu(e) ?

Les principes du design biophilique à différentes échelles

L’un des obstacles éventuels à l’adoption du design biophilique peut être son coût présumé. Pour contrer ce préjugé, nous vous proposons des solutions de design biophilique adaptées à différentes échelles et à différents budgets (du budget zéro aux grands moyens), en prenant « Les 14 principes du design biophilique » de Terrapin Bright Green comme cadre.

Nous avons présenté les principes sous la forme d’un tableau auquel vous pouvez vous référer rapidement et choisir en fonction de vos besoins.
Voici un petit extrait :

Qui est engagé dans cette démarche ?

Nous passons ensuite à quelques études de cas inspirantes, recueillies dans le monde entier, afin d’illustrer tous les points que nous avons évoqués. Nous nous intéressons à deux projets d’hôtels et deux projets de bureaux qui incorporent des éléments biophiliques, avec un budget et une échelle moyens dans un cas et élevés dans l’autre. Nous détaillons les intentions, les impacts et les caractéristiques de la conception.

ByggVesta

ByggVesta

ByggVesta

ByggVesta

Vastak

Vastak © Chris Tonnesen

Vastak

Vastak © Chris Tonnesen

WWF UK

WWF UK © Janie Airey

WWF UK

WWF UK © Janie Airey

Alors quel est l’avenir du design centré sur l’humain ?

Pour finir, nous explorons quelles pourraient être les prochaines étapes pour le design biophilique et comment vous pouvez contribuer à sa diffusion.

Nous espérons donc que notre Guide du design biophilique vous incitera à intégrer certains de ces éléments de conception dans votre prochain projet. Même si cette approche ne correspond pas à votre situation, ou que vous n’avez pas de projet en perspective, le simple fait de poursuivre la discussion et le travail de sensibilisation constitue un pas dans la bonne direction.

Bonne lecture !

 

Vous pouvez télécharger le guide ici ou regarder cette vidéo de présentation d’Oliver Heath.

 


References

Fromm, E. (1973). The Anatomy of Human Destructiveness, New York (Holt, Rinehart and Winston) 1973.
http://www.hse.gov.uk/statistics/causdis/stress/stress.pdf
Appleton, J. (1975) The Experience of Landscape
Orians, G.H. & J.H. Heerwagen (1992). Evolved Responses to Landscapes. In J.H. Barkow, L. Cosmides, & J. Tooby (Eds.), The Adapted Mind: Evolutionary Psychology and the Generation of Culture (555-579). New York, NY: Oxford University Press.
http://humanspaces.com/2016/01/21/the-attention-restoration-theory/
http://humanspaces.com/2015/12/23/ecological-valence-theory/
MathewWhiteaAmandaSmithaKellyHumphryesaSabinePahlaDeborahSnellingbMichaelDepledgec Blue space: The importance of water for preference, affect, and restorativeness ratings of natural and built scenes Journal of Environmental PsychologyVolume 30, Issue 4, December 2010, Pages 482-493
Human Spaces Report (2015) The Global Impact of Biophilic Design in the Workplace P19-30
https://www.terrapinbrightgreen.com/report/economics-of-biophilia/

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés

Laissez-vous inspirer par le standard WELL

6 juillet, 2018

Avec plus de la moitié de la population mondiale qui réside à présent en ville, les maladies chroniques sont un problème croissant. À l’échelle mondiale, 76 % des employés disent souffrir d’un mal-être au travail, et le stress lié au travail coûte environ 255 milliards d’euros aux États-Unis et 550 milliards d’euros à l’Europe chaque…

Au coeur de Paris, de nouveaux espaces pour changer d’ère

24 avril, 2018

Entrer dans une nouvelle ère Depuis 2001, Interface était installé dans le sud de Paris à deux pas du Parc Montsouris. Les bureaux d’Interface ont ceci de particulier qu’ils sont à la fois des espaces de travail pour nos équipes que d’exposition et de démonstration de nos produits. Pour accompagner les mutations du monde du…