Des +Positive Spaces pour une meilleure qualité de vie

En termes simples, un bon design a un impact positif sur la vie des gens. La conception d’un espace et des produits qui s’y trouvent devraient permettre aux personnes qui y travaillent, de vivre et d’exister d’y être plus heureux. Les +Positive spaces™ nous motivent à faire de notre mieux, mais ils nous aident également à nous sentir mieux. Des palettes de couleurs inspirantes aux éléments qui favorisent le bien-être, des espaces bien conçus peuvent nous rendre plus heureux et en meilleure santé.

Les lieux de travail et les environnements professionnels du passé ne visaient généralement pas à créer des lieux où les gens se sentaient bien et répondaient à des besoins et à des styles de travail différents. Ainsi, le défi consiste aujourd’hui à créer des environnements qui améliorent la productivité, la créativité et le bien-être de leurs utilisateurs, au lieu de minimiser les coûts. À plus long terme, il est clair que les jeunes générations de travailleurs, d’étudiants et de visiteurs dans les établissements exigeront du choix, une modularité et la possibilité de contrôle.

Centrer l’attention sur l’humain

Pour créer des résultats positifs pour les personnes, nous nous sommes concentrés sur une perspective centrée sur l’homme dans le processus de conception, en mettant l’accent sur les besoins humains et le contexte d’utilisation. Les +Positive spaces permettent aux humains de réussir dans un espace. Ils offrent un lieu où se vider l’esprit, un lieu de création, un lieu de collaboration.

Selon le Rapport Human Spaces sur l’impact du design biophilique sur le lieu de travail , un peu moins de la moitié (47%) des personnes interrogées sont stressés sur leur lieu de travail au cours des trois derniers mois. Cette constatation souligne l’importance de l’identification et de l’application de pratiques susceptibles d’améliorer le bien-être au travail, notamment le design biophilique et la prise en compte des expériences sensorielles des utilisateurs (vue, toucher, son et odeur). Par exemple, deux tiers (67%) des personnes interrogées dans le rapport déclarent être heureuses de se rendre dans des environnements vifs accentués de vert, jaune ou bleu.

Human Connections

Des produits Interface tels que ceux de la collection Human Connections permet aux designers et aux clients de créer des espaces qui cultivent la positivité.

Pour vous assurer qu’un espace fournira des expériences positives à ceux qui l’utilisent, tenez compte des questions suivantes:

  • Combien de zones de fonctions avez-vous besoin dans votre espace ?
  • Comment les occupants doivent-ils travailler ou se sentir dans ces espaces ?
  • Comment favorisez-vous la créativité au travail ?

Des espaces flexibles

Au fur et à mesure que les environnements de bureau ont évolué au fil des ans, nous sommes passés du box à l’espace de bureau ouvert sans nous rendre compte que les systèmes universels ne convenaient généralement pas à toute les personnes. Un intérieur monolithique à chaque extrémité ignore les données indiquant que nous avons besoin d’un mélange de cubes, d’espaces collaboratifs, d’espaces confidentiels isolés et même d’espaces pour nous asseoir au soleil et nous évader.

Dans le rapport Human Spaces, 39% des travailleurs interrogés se sentaient plus productifs à leur propre bureau dans un bureau privé séparé. D’autres ont déclaré se sentir plus productifs dans un bureau ouvert (36%). Et 28% des personnes interrogées ont déclaré ne pas avoir un espace de travail tranquille dans leur bureau.

Il est donc évident que nous devons offrir de la flexibilité – permettre aux gens de grandir et de créer leurs propres lieux de rencontre, leurs propres rythmes et traditions – pour travailler de la manière qui leur convient le mieux. Si l’espace offre un choix entre le soleil et l’ombre, la stimulation et la réflexion, la connectivité et l’intimité, nous avons un sentiment de contrôle et de bien-être.

De notre expérience, nous nous tournons vers la modularité et la nature pour répondre à ces problématiques. Les meilleurs espaces se composent de zones connectées et interdépendantes, tout comme dans une forêt. Les blocs de construction modulaires offrent flexibilité, fonctionnalité et esthétisme pour créer ces espaces positifs, des +Positive spaces. Ils nous ont permis de faciliter l’engagement des utilisateurs et des occupants.

Par exemple, le design intérieur chez le spécialiste de l’ameublement West Elm à Brooklyn (New York)  comprend des plans pour des bureaux privés et partagés, des salles de conception et des espaces communautaires. Parlant des avantages d’une variété d’espaces de travail, Paolo Kos, vice-président du design chez W.E. déclare : « Dans un espace de bureau ouvert où vous devez vous asseoir à votre bureau 8 heures par jour, il n’ya pas beaucoup d’intimité. Donc, avoir ces autres espaces atténue le stress. Cela donne du pouvoir aux gens et quand ils ont le contrôle sur leur façon de travailler, je pense qu’ils ont davantage le sentiment de s’approprier les lieux. Ils sont plus heureux, plus investis dans le travail. ”

West Elm

West Elm

West Elm

West Elm

Penser hors des sentiers battus

La tendance de la conception de bureau à offrir davantage de choix sur le lieu de travail peut également optimiser le processus de création et la façon dont nous interagissons avec un espace, entre nous et avec la technologie. Comme noté dans L’Espace de Travail du Futur est Créatif de Steelcase , le lieu de travail évolue rapidement, avec une nouvelle pression pour créer des espaces qui attirent les talents et ouvrent le potentiel des travailleurs – pour être créatifs, innovants et plus productifs. Nous avons constaté une évolution vers le travail créatif – pas seulement dans les professions créatives. Il met l’accent sur la résolution de problèmes créatifs, le développement d’idées novatrices et la pensée différente.

La façon dont nous travaillons a changé. Auparavant, il s’agissait de résoudre les problèmes complexes de façon linéaire, tout en connaissant le résultat que nous essayons d’atteindre. Maintenant, les problèmes sont plus complexes et le résultat exact et les étapes à suivre pour y parvenir ne sont pas toujours connus et clairs. C’est souvent un processus consistant à se réunir en groupes pour collaborer et réfléchir, puis se séparer en espaces individuels pour un travail de suivi. Ensuite, revenir ensemble. Cette divergence et cette convergence requièrent une diversité de lieux et de technologies pour soutenir les différentes étapes du processus de création. Par exemple, la salle de conférence traditionnelle est conçue pour qu’une personne dirige un groupe, assis autour d’une longue table rectangulaire. Elle n’est pas pensée pour que les gens puissent interagir, se lever et prendre des notes sur un mur. Cela ne favorise pas la pensée créative.

L’idée de créer des espaces positifs, des +Positive spaces, qui peuvent s’appliquer à pratiquement tous les types d’environnement: espaces d’entreprise, de réception, d’éducation, etc. Et cela peut être aussi simple que de changer les couleurs utilisées ou aussi complexe que d’adopter une approche globale intégrant le design biophilique et la certification WELL Building Standard™ . Peu importe le type d’espace ou le niveau de design, l’intérêt est de voir comment cela peut avoir un impact positif sur ceux qui interagiront avec lui.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés

Laissez-vous inspirer par le standard WELL

6 juillet, 2018

Avec plus de la moitié de la population mondiale qui réside à présent en ville, les maladies chroniques sont un problème croissant. À l’échelle mondiale, 76 % des employés disent souffrir d’un mal-être au travail, et le stress lié au travail coûte environ 255 milliards d’euros aux États-Unis et 550 milliards d’euros à l’Europe chaque…