La COP26 et le secteur de la construction

Le changement climatique est la plus grave menace pour notre planète sur le long terme et 2021 est une année cruciale sur le plan stratégique.   

L’année passée a été éprouvante pour nous tous. Nous avons dû faire face au COVID-19 et à son impact sur notre économie, notre société et nous-mêmes. Même si certains évoquent une réduction temporaire des émissions de carbone en 2020, les défis posés par le réchauffement mondial demeurent et l’urgence n’a jamais été aussi grande. L’Organisation météorologique mondiale a récemment annoncé que les émissions de dioxyde de carbone continuent à augmenter à des niveaux records et que ceci est lié au réchauffement climatique. La NASA a confirmé que 2020 et 2016 ont été les années les plus chaudes jamais enregistrées.   

climate conference 2021

La COP26

Pour toutes les personnes qui travaillent sur les questions environnementales, l’événement le plus attendu en 2021 sera la 26e Conférence des Parties sur le changement climatique (connu sous le nom de COP26) qui se tiendra à Glasgow, au Royaume-Uni, du 1er au 12 novembre 2021. La COP26 est l’organe décisionnel de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et le sommet réunira des chefs d’État, des climatologues et des négociateurs dans le but de mettre en place une action coordonnée pour lutter contre le changement climatique.     

En 2015, l’Accord de Paris a été conclu à l’issue de la COP21. Il s’agit d’un traité international juridiquement contraignant sur le changement climatique qui fixait une limite au réchauffement bien inférieure à 2 °C et exigeait une poursuite des efforts pour le limiter à 1,5 °C. Cinq ans plus tard, la COP26 sera l’occasion pour les gouvernements et les scientifiques de faire le point sur les progrès réalisés.   

Qu’est-ce que cela signifie pour le secteur de la construction?  

Le secteur de la construction et du bâtiment compte pour 39 % des émissions mondiales de CO2. Cela représente un impact énorme, mais aussi une opportunité pour les designers, fabricants, promoteurs immobiliers, propriétaires et locataires, de jouer un rôle clé pour évoluer vers un avenir zéro émission.   

Voici quelques prédictions concernant la COP26 et ses conséquences pour le secteur de la construction :  

  • Si on se base sur les rapports du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat et sur la soumission des contributions déterminées au niveau national (à l’échéance de 2020), il est probable que nous serons loin d’avoir atteint notre objectif en termes de réduction des émissions et qu’il y aura des appels à agir plus vite et plus efficacement.   
  • En amont de la COP26, de nombreuses entreprises vont s’engager à agir, à faire état de leurs progrès et même à augmenter leur niveau d’ambition concernant les objectifs de neutralité carbone et de zéro émission.   
  • Il y aura une volonté de passer des bonnes intentions à l’action : on souhaitera voir se concrétiser les engagements des entreprises en faveur du zéro émission, et on s’intéressera à celles qui proposent déjà des produits allant dans ce sens, aujourd’hui.  
  • L’accent sera mis sur le rôle de l’environnement bâti dans une reprise verte et inclusive, suite à la réponse apportée par le gouvernement britannique, en tant que président désigné de la COP 26, au lobbying du World Green Building Council, du UKGBC, de C40 Cities, de la coalition We Mean Business et des principales parties prenantes du secteur.  

Le rôle du carbone dans le secteur de la construction

Enfin, pour les différentes parties prenantes dans le domaine de la construction, la question du carbone incorporé va évoluer et devenir un thème plus couramment abordé. Par conséquent, notre secteur ne pourra plus se permettre d’ignorer le problème. Le carbone incorporé a trop longtemps été une question négligée dans le secteur du bâtiment bien qu’il représente près de la moitié des émissions totales de CO2 pour les nouvelles constructions prévues entre 2020 et 2050 selon Architecture 2030. 

carbon emmissions

Nous constatons déjà des avancées à différents niveaux. On peut citer l’Architects Climate Action Network au Royaume-Uni qui appelle à une réglementation du carbone incorporé, les nouvelles réglementations aux Pays-Bas, en France et en Finlande qui mettent l’accent sur l’empreinte carbone considérée sur l’ensemble du cycle de vie, ainsi que le travail du World Green Building Council sur Advancing Net Zero. Concernant la mesure du carbone incorporé, on note le nombre croissant d’outils de qualité en libre accès tels que EC3 – l’outil de calcul du carbone incorporé dans la construction.  

Des produits pour créer un climat propice à la vie 

En tant que fabricant, nous nous engageons à jouer notre rôle pour aider nos clients à réduire leur propre empreinte carbone. Toutes nos dalles de moquette, LVT et produits en caoutchouc nora sont neutres en carbone, et plus récemment, nous avons été les premiers à inclure des matériaux à empreinte carbone négative dans nos sous-couches CQuest.  


Le chemin vers la COP26 – les dates-clés à noter dans votre agenda 

  • Jour de la Terre – 22 avril  
  • Jour du dépassement – attendu en juillet 2021  
  • Journée mondiale de l’environnement – 5 juin  
  • Journée mondiale des océans – 8 juin  
  • Pré-COP  – 30 septembre – 2 octobre
  • TED Countdown Summit – 12 octobre  
  • COP26 -  1-12 novembre  
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés

Réflexions sur le 5ème anniversaire de l’Accord de Paris

6 janvier, 2021

Le mois dernier nous fêtions le 5ème anniversaire de l’Accord de Paris dont l’objectif est de limiter le réchauffement climatique à 1,5°C voire 2°C maximum pour rester dans des limites climatiques sûres. Le constat est brutal: selon l’Organisation Métrologique Mondiale aucune réduction des émissions de carbone n’a été observée, bien au contraire.

Les liens entre l’analyse du cycle de vie d’un produit et sa déclaration environnementale (EPD/FDES)

21 décembre, 2020

En ce qui concerne l’analyse du cycle de vie d’un produit, de nombreux facteurs entrent dans le calcul de l’empreinte carbone. L’industriel transmet à une tierce partie toutes les données qui couvrent les impacts générés par l’extraction de la matière première, les composants, les transports, la fabrication, l’usage, la maintenance et enfin le traitement du produit en fin de vie.