Un siège social conçu pour… la durabilité et l’innovation

Lorsque nous nous sommes attelés à la création de notre nouveau siège, nous avons pris en compte non seulement ce qui était le mieux pour nos clients, nos designers et nos employés, mais aussi pour notre planète. Nous concluons notre série consacrée au design et à la construction du nouveau siège mondial d’Interface sur le thème de la durabilité, que nous avons placée au centre de chacune de nos décisions concernant le bâtiment.

Une forêt dans la ville

Situé au cœur de Midtown, à Atlanta, le nouveau siège d’Interface aux États-Unis rend hommage à l’objectif de la ville de restaurer son couvert végétal de 50 % en dotant le siège d’une façade exceptionnelle couverte de végétation. L’enveloppe du bâtiment est une proposition audacieuse qui fait référence au concept de « Factory as a Forest » (usine forêt) adopté par l’entreprise. Il consiste à s’inspirer de l’écosystème local pour favoriser le développement durable et la productivité.

La gaine en polyester recyclable qui enveloppe les façades nord et est du bâtiment représente un paysage de forêt blanc transparent. Le résultat final est la pénétration de la lumière naturelle dans l’environnement de travail, un élément clé du design biophilique, qui permet aussi d’économiser l’énergie en utilisant la chaleur de la lumière du soleil.

 

Réduire, réutiliser, recycler

Notre PDG, Jay Gould, a dit un jour au sujet de la construction durable : « Le meilleur bâtiment est un bâtiment qui existe déjà. »

Interface a pris la décision stratégique de concevoir le siège comme un projet de réutilisation adaptative en rénovant un immeuble de bureaux multilocatif construit dans les années 1950, situé au 1280 W. Peachtree. Même s’il est possible de construire de nouveaux bâtiments de manière extrêmement écologique et économe en énergie, il faut parfois compter 10 à 80 ans pour compenser les impacts négatifs en raison du rôle du carbone incorporé dans les matériaux de construction.

Durant les 11 mois de rénovation, nous avons :

  • Évité l’élimination de 93 % de déchets en décharge, y compris 102 160 livres de béton et 45 420 livres d’acier
  • Fait don de 50 éléments au Life Cycle Building Center, une organisation à but non lucratif d’Atlanta

Après la rénovation et grâce à nos efforts pour obtenir la certification LEED, les performances de Base Camp ont confirmé notre engagement en matière de consommation d’eau et d’énergie :

  • 78 % de réduction de la consommation d’eau grâce à la collecte des eaux de pluie
  • 50 % de réduction de la consommation d’énergie par rapport aux bâtiments réglementaires

Moins spectaculaire mais tout aussi important, nous avons prévu des stations de recyclage et de compostage dans le bâtiment. Nous voulions ainsi nous assurer que nos employés prennent également en compte le rôle que jouent leurs habitudes quotidiennes dans notre mission de développement durable au sens large.

 

Des systèmes innovants à l’œuvre

Outre l’attention portée au carbone dans la construction du bâtiment, le projet de Base Camp devait aussi prendre en compte la question de la consommation d’eau. Le bâtiment est équipé d’une citerne souterraine d’une contenance de 56 800 litres qui recueille l’eau de pluie tombée de la toiture à lattes, ce qui correspond à 378 500 litres d’eau chaque année. Nous utilisons cette eau, traitée mais non potable, pour les chasses d’eau et pour irriguer les éléments végétaux tels que le jardin de succulentes sur le toit.

Un système innovant et économe en énergie de CVC à poutres froides est également utilisé à Base Camp. Encore relativement rares aux États-Unis, les poutres froides offrent de nombreux avantages, et notamment plus de confort pour les occupants à une température plus élevée grâce au contrôle de l’humidité. De plus, l’installation prend moins de place, ce qui permet d’avoir des plafonds plus hauts et plus d’espace de rangement à chaque étage.

« En travaillant avec Interface, nous avons tout fait pour nous assurer que son nouveau siège reflète son identité d’entreprise leader dans le domaine du développement durable », souligne Stanton Stafford, administrateur principal de Integral Consulting Engineering, le studio à Atlanta d’Integral Group. «L’équipe d’Interface souhaitait que notre choix de produits n’ait pas seulement une justification économique. Après avoir analysé la consommation d’énergie et d’eau prévue, nous avons sélectionné des systèmes qui aideraient l’entreprise à atteindre ses objectifs, tels que la collecte d’eau et un système de poutres froides. »

 

Transport vert

Créer un environnement de travail écologique, cela impliquait aussi de proposer aux employés et aux visiteurs des options de transport alternatives. Nous sommes installés en face d’une station de métro (MARTA) et nous disposons de tous les équipements nécessaires pour faciliter l’utilisation du vélo, y compris d’espaces pour entreposer les vélos et de douches. Pour montrer l’exemple, Jay Gould se rend maintenant au travail en empruntant le MARTA, et les employés et les visiteurs utilisent plus que jamais les transports publics du fait de leur grande proximité avec le siège.

 

Bénéfique pour les personnes et pour la planète

Notre mission est de créer des positive spaces, que ce soit dans nos propres bâtiments ou dans ceux de nos clients. Ceci valait aussi pour la conception de Base Camp. Notre nouveau siège est en bonne voie pour obtenir la certification LEED platine et la certification WELL, car il allie de manière ambitieuse durabilité et bien-être des employés dans un même bâtiment totalement cohérent.

LEED, le système d’évaluation le plus utilisé au monde dans le domaine de la construction verte, distingue les bâtiments économes en ressources, performants, sains et rentables ; des bâtiments bénéfiques pour les personnes et pour la planète ainsi que profitables pour l’entreprise. WELL promeut une approche globale de la santé et du bien-être, tout en optimisant le design, les opérations et les comportements au travail pour favoriser la bonne santé des personnes.

Malgré les défis et les exigences contradictoires auxquels nous avons été confrontés en chemin, nous avons satisfait aux critères LEED et WELL en faisant des choix délibérés durant la rénovation du bâtiment. Par exemple, tandis que la proximité des transports publics correspond aux critères LEED, le bruit qui en résulte est en contradiction avec les critères basiques de WELL. Pour pallier cet inconvénient, nous avons opté pour un verre extérieur plus épais afin de créer un environnement acoustique plus propice.

Grâce à nos partenariats avec JLL, Perkins+Will, MSTSD et Parkside Partners, nous avons créé un espace fonctionnel bénéfique pour les employés, les clients et la communauté tout en réalisant les objectifs de durabilité et de bien-être.

 

Retour aux fondamentaux

En 2015, Interface a commencé à conceptualiser notre projet : réaliser pleinement nos objectifs de durabilité sans nous borner à la fabrication et aux produits. Base Camp est l’exemple vivant de notre engagement en matière de développement durable pour nos employés, nos visiteurs, nos partenaires ainsi que la communauté mondiale et locale. Il illustre notre obligation de gérer Interface de manière réparatrice pour la planète et de créer un climat propice à la vie.

Même si cet article marque la fin de notre série Conçu pour…, la conversation n’est pas terminée. Nous continuerons à travailler pour renforcer nos efforts en matière de durabilité, en offrant des opportunités au secteur dans son intégralité de faire bouger les choses et d’avoir un impact positif sur l’environnement.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles associés

Un espace de travail conçu pour les designers

12 décembre, 2018

Lorsque nous avons entrepris de rénover ce qui est aujourd’hui devenu notre « Base Camp », l’un des principaux défis consistait à créer un espace collaboratif inspirant pour nos designers. Dans la continuité de nos billets sur la construction du nouveau siège mondial d’Interface, cet article s’intéresse à la conception de l’environnement que nous avons créé pour favoriser la créativité et développer des « positive spaces ».